• Wiss

La fin de French Deep Web ?



12 juin 2019, les autorités françaises ont arrêté trois administrateurs présumés du plus grand forum et market francophone, à savoir le French Deep Web. Accusés d’avoir participé à la vente de drogues, d’armes, de documents falsifiés, ainsi que d’autres crimes connexes, les trois suspects ont été arrêtés dans le cadre d’une enquête de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), a déclaré le président procureur dans une brève déclaration à la presse. Quelques milliers d’euros divisés en diverses crypto-monnaies, notamment le bitcoin, le litecoin et d’autres, ont été récupérés par les autorités, ainsi que des cartes prépayées. Cette opération, la deuxième du genre en moins d’un an, visait à démanteler les plates-formes illégales du Dark web, étant donné que ce marché était considéré l’un des marchés les plus prolifiques du marché noir en France avec près de 6000 acheteurs et 700 vendeurs. Les enquêteurs ont également ouvert une enquête sur le complot criminel et la cybercriminalité. Selon le procureur, cette opération serait le résultat d’une surveillance, entamée début 2018 par Cyberdouane, l’un des services d’enquête de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED). Une des administratrices de cette plate-forme illégale, connue sous les pseudonymes Anouchka ou Hadès, s’est avérée être une mère de deux enfants, âgée de 28 ans, sans casier judiciaire et sans emploi.


114 vues0 commentaire